ACCUEIL

Login

S5 Register

Tél+33(0)4 50 65 04 10

Allez, on vole...

Lecture minutieuse du manuel de vol et nous voilà à Chamonix au décollage de Planpraz. Au portage, elle ne pèse rien...
1,2 kg pour la taille 16 plus un petit sac de 22 litres. On retrouve les matériaux Ozone light habituels mais le squelette de la belle est apparent.

Maintenant, vite dans la sellette pour un premier contact... Les élévateurs sont de fines drisses reliées aux suspentes par des Connect souples. Léger ! Je me dis que je n’aurai pas dû reprendre de la tartiflette hier soir. Mais je sais aussi qu’elle a été testée en charge à 8 G pour 115 kg, pour la taille 19. C’est ce que je me répéterai avant chaque manœuvre...

Gentil vent de face de 10 km/h, je gonfle face à l’aile avec les avants dans les mains. Il y a 24 ans que je vole, je n’ai jamais eu un comportement aussi efficace et facile au gonflage !
Le vent baisse à 5 km/h, je n’utilise même pas les avants, l’aile gonfle toujours aussi bien et reste au-dessus de la tête. Les spectateurs, tout comme moi, sont bluffés.

PTV  : 86kg / Vitesse Max : 36km/h / Surface : 16m²

Données objectives

En vol, à PTV 80 kg, je mesure 36 km/h commandes lâchées et entre 26 et 27 km/h en vitesse mini. Un premier préjugé qui tombe : la vitesse maximum n’est pas si lente que je l’imaginais mais par contre, la vitesse minimum reste rapide.

Deux moniteurs d’Annecy, Vincent Lebeau et Julien Irilli, ont comparé en vol aile dans aile au même PTV la XXLite avec l’Ozone Ultralite, l’aile montagne "classique" qui s’en rapprocherait le plus, et il semble que l’Ultralite ait une meilleure finesse.

Manœuvres réalisées en suivant le cahier des charges de l’homologation EN 926-2 

Fermeture frontale : mouvements vifs et rapides mais sur très peu d’amplitude (équivalent A).

Fermeture asymétrique à 50 % : la voile abat d’environ 45° et tourne d’un peu moins d’un quart de tour avant de ré-ouvrir sèchement et de se remettre à plat (équivalent A).

Stabilité en roulis : la voile revient très vite à l’équilibre (équivalent A).

Comportement spirale : - 8 m/s et sortie autonome, toute l’énergie est restituée dans la ressource, étonnant de facilité (équivalent A).

Débattement aux commandes : effort croissant - le point dur est marqué - pour un débattement assez réduit de 50 cm (équivalent C).

Essai de vitesse en vol droit : de 36 à 26 km/h, la plage de vitesse n’excédant pas 10 km/h, l’aile aurait été réformée(équivalent F comme "Failed").

Phase parachutale aux freins : je n’ai pas réussi à trouver une vraie phase parachutale, l’aile cesse de voler et décroche sans signe annonciateur autre que la dureté à la commande. Manœuvre réalisée sans pouvoir suivre le cahier des charges de la norme 926-2

Décrochage aux freins : pour qu’une aile puisse être homologuée, il faut que nous soyons capable d’apprécier l’angle d’abattée en sortie sans action de pilotage (sans temporisation ). Or, malgré une action de temporisation rapide et profonde du pilote, l’aile est allée jusqu’à 90°.

Sentiments

Au niveau du ressenti général et pour faire synthétique, son poids et son gonflage sont extraordinaires d’efficacité. En vol et dans la turbulence, nous retrouvons un comportement familier (comparé à une aile montagne), les mouvements étant certainement un peu plus vifs et rapides mais sur des amplitudes similaires. La mise en virage reste classique tant que l’on n’enfonce pas trop vite la commande. À l’atterrissage, il ne faudra pas trop compter sur un arrondi efficace.

Recommandation particulière : attention, si vous avez l’habitude de casser votre finesse aux freins en approches, je vous conseille de ne pas chercher la limite de ce que l’aile accepte sans préalablement l’avoir testé avec une bonne marge par rapport au sol (le plus sera le mieux), équipé d’un parachute de secours et avec une technique affûtée.

En conclusion

Cette XXLite est une aile unique par sa conception, son poids et son comportement.
Avec un comportement à deux visages :
bluffante de facilité au sol, au décollage, en comportements fermetures et en spirale.
Mais exigeante au niveau de son débattement aux freins et de son comportement aux basses vitesses.

Nous vous rappelons que l’XXLite 16 n’est pas homologuée et n’est pas en mesure de l’être sur certaines manœuvres.


Partager :

Facebook Twitter Google+ Favoris
Partager : Facebook Twitter Google+ Favoris

Classement Mondial

Cross
1 Julien Wirtz 397.6
2 Jeremie Lager 377.3
3 Charles Cazaux 365.3
4 Joel Debons 360.9
5 Jean-marc Caron 355.1

Acro Syncro
1 Felix Rodriguez 226.3
2 Horatio Llorens 226.3
3 Timothee Alongi 222.0
4 François Ragolski 198.5
5 Adrian Hachen 197.7
Le 3/1/14, source :
Fédération Internationale de Parapente